Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le revolver de Maigret n'est pas une enquête facile. Commencée à Paris, dans l’appartement des Maigret du boulevard Richard-Lenoir, elle se termine dans un hôtel de Londres, une ville  pour laquelle le commissaire a peu d’empathie. De plus, il ne résoudra pas vraiment l'affaire et devra se consoler en sachant qu’un jour, les coupables de cette sordide histoire de chantage et de vengeance ayant abouti à assassinat d’un député - dont le corps est retrouvé dans une malle à la gare du Nord - seront confondus.

 

En sus des principaux protagonistes - une femme de tête sans scrupules, un homme que l'amour rend faible, un jeune homme un peu perdu - on retrouve des personnages familiers des romans, une concierge bavarde et pour une fois aimable, une petit bonne délurée et contente d'elle. Le revolver de Maigret marque aussi l'entrée en scène du Dr. Pardon (lui et son épouse deviendront les rares amis des Maigret) et le retour de l'inspecteur Pykes, de Scotland Yard, déjà rencontré dans Mon ami Maigret.

C’est un roman, que certains ont rapproché des romans « durs », dans lequel Maigret essaie une fois de plus de comprendre l'énigme des existences. Au sein d’une société où s’agitent des personnages pathétiques (Lagrange) ou abjects (Jeanne Debul) et où sommeillent de misérables petits secrets, il montre son caractère humain et son attention aux autres, en particulier à Alain, le fils de Lagrange. Au-delà de sa capacité à résoudre des énigmes, il se pose une fois de plus en sauveur des âmes, quitte à avoir sa propre interprétation de la justice.

« Quand, plus tard, Maigret penserait à cette enquête-là, ce serait toujours comme à quelque chose d'un peu anormal, s'associant dans son esprit à ces maladies qui ne se déclarent pas franchement, mais commencent par des malaises vagues, des pincements, des symptômes trop bénins pour qu'on accepte d'y prêter attention. » © Presses de la Cité, 1952.

Tag(s) : #1952, #Paris, #Londres, #Gares parisiennes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :