Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux assassinats ont lieu à Pigalle à quelques heures d’intervalle : celui d’Arlette, une jeune strip-teaseuse qui travaillait au Picratt's et celui d’une vieille comtesse, toutes les deux étranglées chez elles. Fidèle à certaines de ses habitudes (cf. Maigret et le corps sans tête), le commissaire passe de longs moments dans le cabaret où il s’efforce de faire le lien entre les deux affaires. Il met également ses inspecteurs à la recherche d’un certain Oscar, suspect depuis que des témoins l’ont entendu proférer des menaces de mort envers la comtesse.

On peut être surpris de l’énergie qu’il déploie dans cette affaire, somme toute banale. Est-il hanté par la culpabilité, lui qui n’a pu empêcher le meurtre de belle danseuse venue demander l’aide de la police ? Est-il troublé par la beauté et la sensualité d’Arlette, comme il le sera par Louise dans Maigret et la jeune morte.

Le plus émouvant est toujours un détail ridicule et, en l'occurrence, ce qui donna à Maigret un petit serrement de cœur, ce fut, à côté d'un pied encore chaussé d'un soulier à haut talon, un pied déchaussé dont on distinguait les orteils à travers un bas de soie criblé de gouttelettes de boue, avec une échelle qui partait du talon et montait plus haut que le genou. (2007 : V- 249)

A moins que la relation d’un de ses inspecteurs avec la jeune femme assassinée ne fasse qu'augmenter son souhait de réussir.

L'action de Maigret au Picratt’s se passe essentiellement à Montmartre dans le quartier des cabarets et des petits hôtels où se mêle une foule de personnages du monde de la nuit autour de Fred Alfonsi, le patron du Picratt’s, et de sa femme Rose. On retrouve aussi l’inspecteur Lognon sur son territoire. Mais l’enquête est avant tout l’occasion d’évoquer la personnalité et le comportement des trois personnages clés, une jeune fille de bonne famille devenue strip-teaseuse et une aventurière vieillissante dépossédée par des gigolos, les deux victimes, et un homme dont il sera question tout au long du roman mais qui n’apparaîtra que dans les toutes dernières pages. Simenon a surtout à cœur de dresser un portrait très réaliste d’Arlette, grâce aux témoignages de celles et ceux qui l’ont connue, ses camarades du cabaret, Fred, le patron, je jeune Lapointe…, un portrait qui met en avant la sensualité de la jeune femme et l’emprise qu’elle avait sur les hommes.

Le roman est construit en oppositions, d’abord, autour d’Arlette, la jeune bourgeoise devenue entraîneuse et qui passe du Picratt’s et des hôtels de passe à son petit appartement qu’elle entretient en bonne ménagère. Jeune et belle, elle est l’opposé de la décrépitude physique et morale de la comtesse, qui vit dans un taudis. Le contraste est également fort entre le jeune inspecteur Lapointe, amoureux sincère et timide d'Arlette, et Philippe, un jeune dévoyé que son addiction à la drogue conduit à abuser de la faiblesse des vielles femmes. Pour une analyse plus détaillée de ces oppositions binaires, lire l’article de Muriel Wenger sur http://www.trussel.com/maig/mompic.htm.

Peut-être, du fait de son évocation d’un monde de la nuit et des cabarets où l’on s’encanaille plus que de l’histoire elle-même (deux meurtres avec la cupidité pour motif), Maigret au Picratt’s est un des romans de la série qui a connu le plus grand nombre d’adaptations à la télévision. Pas moins de sept : françaises (Maigret au Picratt's avec Jean Richard en 1985 ; Maigret et les Plaisirs de la nuit avec Bruno Cremer en 1992) ; anglaises (Murder in Montmartre avec Rupert Davies en 1960 ; Maigret and the Night-Club Dancer avec Michael Gambon en 1993 ; Maigret in Montmartre avec Rowan Atkinson en 2018) ; hollandaise (Moord op Montmartre avec Kees Brusse en 1964) ; japonaise (Keishi to Monmarutoru no onna avec Kinya Aikawa en 1978). A celles-ci, il faut ajouter Le Commissaire Maigret à Pigalle, un film italien avec Gino Cervi sorti en 1967.

Georges Simenon, Maigret au Picratt's, Paris, Presses de la Cité, 1951.

Le monde de Maigret - 45

Tag(s) : #1951, #Lognon, #Paris
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :